Divers

Obligations d’un conducteur : que devez-vous savoir ?

Si vous êtes un citoyen de l’Union européenne et que vous êtes dans notre pays en transit, il n’est pas nécessaire d’effectuer des formalités avec votre véhicule pour pouvoir le conduire. Toutefois, si vous êtes résident dans notre pays, vous devrez immatriculer votre voiture depuis votre pays. Il est obligatoire de l’immatriculer tant que le propriétaire du véhicule est un résident national. Vous disposez d’un délai d’un mois à compter du moment où vous devenez résident pour réimmatriculer votre véhicule avec des plaques françaises.

Immatriculer le véhicule

Si, en raison de circonstances personnelles, vous n’avez pas le temps d’immatriculer votre véhicule dans le délai d’un mois dont vous disposez, vous devez vous rendre directement dans une préfecture ou sous-préfecture de votre choix. Une fois que vous y serez, il ne vous reste plus qu’à suivre la procédure pour votre carte grise

Cette procédure vous permettra d’obtenir des plaques d’immatriculation avec lesquelles vous pourrez conduire votre véhicule pendant des années. 

Comprendre l’immatriculation temporaire 

L’immatriculation temporaire de votre véhicule peut être effectuée par voie télématique dans le registre électronique  ou en personne. Il ne vous reste plus qu’à remettre toute la documentation, dans n’importe quel siège ou bureau de la circulation. Dans ce dernier cas, vous devez prendre un rendez-vous. Cette procédure nécessite le paiement d’une taxe qui dépend du type de véhicule pour lequel vous souhaitez faire une demande.

Pour effectuer la procédure, vous devez fournir les documents suivants : une demande d’inscription complétée sur le formulaire officiel, un document d’identification du propriétaire du véhicule : document officiel prouvant votre identité et votre adresse (permis de conduire, carte de résidence, passeport plus numéro d’identification des étrangers). Ce n’est pas nécessaire si vous le faites par le biais de l’enregistrement, un numéro ou preuve du paiement de la taxe 1.4, 20,20 € (année 2020). Vous pouvez payer à nos bureaux par carte de crédit, jamais en espèces, un dossier complet de l’enregistrement ordinaire que vous effectuez.

Une fois la procédure terminée, vous devez vous rendre dans un magasin spécialisé pour acheter les plaques d’immatriculation temporaires et les installer sur le véhicule. Vous pourrez alors conduire pendant que l’immatriculation définitive sera traitée.

Autres obligations sur le plan pratique

Il arrive que les gens extériorisent leurs frustrations sur la route en s’en prenant aux autres conducteurs, aux piétons ou aux cyclistes. Évitez de tomber dans la “colère du conducteur” : ne klaxonnez que si c’est strictement nécessaire. En outre, ne prenez pas la peine de crier sur les autres conducteurs même s’ils ne conduisent pas correctement. Restez toujours calme et prenez une grande respiration avant d’agir.

En plus, le conducteur responsable doit toujours porter sa ceinture de sécurité, vérifier l’état du véhicule avant le départ, s’assurer qu’il dispose d’une trousse d’urgence et d’une trousse de premiers secours, et vérifier l’état de la roue de secours.

Être un bon conducteur est la clé d’une bonne sécurité routière et de la réduction du risque d’accident. Ainsi, vous serez en mesure de conduire de manière plus sûre, protégeant à la fois votre vie et celle des autres.